En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

entete3.jpg

Bonne nouvelle, tous les Stammtisch ont repris

slide1 slide1 slide1 slide1 slide1 slide1
Vous êtes ici :   Accueil » Patrimoine les cloches dédiées à Saint Jacques

Patrimoine les cloches dédiées à Saint Jacques


CLOCHES DEDIEES A SAINT-JACQUES-le-MAJEUR
 
La cloche est l’un des plus vieux instruments sonores que nous connaissions, elle est née probablement il y a plusieurs millénaires, elle rythme la vie quotidienne tant profane : indication des heures glas, tocsin… que sacrée : matines, angélus, messe, vêpres, mariage, baptême, enterrement. A son « inauguration » d’une cloche d’église une cérémonie religieuse lui est consacrée, appelée baptême ou bénédiction ou consécration. Elle reçoit le nom d’un saint, voire de plusieurs. Elle a parrain et marraine (parfois plusieurs). La Révolution, les deux guerres mondiales ont détruits de très, très nombreuses cloches (environ 100 000) pour être fondues…
 
Les cloches dédiées à saint Jacques-le-Majeur n’ont rien à voir avec le pèlerinage, ni avec un quelconque chemin de Saint-Jacques.
 
En Alsace nous trouvons les cloches dédiées et datées à l’apôtre :
Artzenheim : vers 1757
Bruebach : datée de 1418
Colmar : à Saint-Martin (Bettklocke) de 1573 confisquée par la Révolution.
Courtavon : sur les quatre cloches (dont une à saint Jacques) deux furent réquisitionnées en 1916.
Elsenheim : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1925
Feldbach : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1923
Grandfontaine : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1924
Heiteren : après réquisition par les nazis nouvelle en 1948
Knoeringue : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1926
Lochwiller : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1922
Osthoffen : après confiscation par la Révolution, nouvelle en 1789 avec une représentation de l’apôtre sur la cloche. Riedseltz : l’ancienne a disparu en 1858, une nouvelle en 1895.
Schwobsheim : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1924
Thann : dans le couvent des Franciscains en 1610 a disparu à sa fermeture par la Révolution en 1791.
Thanvillé : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1925
Walbach : après réquisition par les nazis nouvelle en 1948
Weiterswiller : n’existait plus en 1733
Wickerswihr : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1922
Nous remercions particulièrement monsieur
Schlaefli, bibliothécaire du Grand Séminaire de Strasbourg pour ces renseignements. .
  telechargement_160x55.jpg
 

Les Amis de Saint-Jacques en Alsace
1 rue de la Chaîne 67140 Andlau 06 71 58 17 02 Courriel : contact@saint-jacques-alsace.org – Site Internet : https://saint-jacques-alsace.org
Texte : Bernard DENNER

Date de création : 2021/06/02 # 16:32
Page lue 70 fois